La Maison des Douanes

A l’embouchure de l’estuaire de la Gironde, un lieu dédié aux arts et au patrimoine.

Exposition temporaire | L'espace d'interprétation du patrimoine | Informations utiles

Exposition temporaire

L'espace d'interprétation du patrimoine

À proximité des espaces consacrés aux expositions temporaires, l'espace d’interprétation du patrimoine est destiné à mieux faire connaître et partager l’histoire de la commune, de la navigation sur l’estuaire ou de l’activité des douaniers depuis leur installation sur la côte en 1729.

Accessible depuis l’accueil, une pièce au rez-de-chaussée propose ainsi en préambule une découverte du site par des films projetés sur les murs de la pièce, en lien avec une grande carte au sol.

Au premier étage se trouve la pièce principale de l’espace d’interprétation, accessible depuis un escalier intérieur. Elle explicite le rôle de la Maison des Douanes au cours des siècles et les transformations des activités humaines du site. Des panneaux et des bornes multimédia permettent d’explorer les quatre thèmes principaux de l’exposition : l’activité douanière, la défense militaire, l’école de formation des pilotes et le tourisme balnéaire.

Quatre bornes réparties à l’extérieur du site, sur le chemin des douaniers, complètent ce dispositif de diffusion pédagogique des connaissances historiques.

en savoir plus...

Tout afficher | Tout replier  

Un bâtiment historique

Le bureau des douanes, première pierre du futur Saint‑Palais‑sur‑Mer...

En 1729, les fermiers généraux (en charge de collecter les divers impôts au nom du roi) font construire un bureau dans un parc surplombant la mer situé sur de la conche de Saint‑Palais‑sur‑Mer pour loger leur commis mais aussi en raison du développement de la contrebande et des naufrageurs.
La maison sert également d'amer pour les navires qui empruntent les passes de l’embouchure de la Gironde.

En 1792, suite à la suppression de La Ferme générale, le bureau des fermes devient bureau des douanes nationales. Devenu vétuste, un nouveau bâtiment est construit en 1840 sur le même emplacement.
Le bureau des douanes donne naturellement son nom au chemin qui y mène, à la plage qu’il domine et durant un temps à la station balnéaire rebaptisée "Le Bureau" ou "Bureau‑les‑Bains" (la commune reprend officiellement son nom de Saint‑Palais‑sur‑Mer en 1920).

La brigade y est chargée de surveiller le littoral et de réprimer la contrebande : les douaniers quadrillent le pays par des tournées de jour et de nuit, à pied ou à bicyclette, depuis leurs cabanes dans les marais ou leurs bateaux nommés "pataches". Ils jouent aussi le rôle de sauveteurs lors des naufrages, dans les postes de secours de la côte.

En 2006, le départ des douanes de Saint‑Palais‑sur‑Mer est programmé.
L'Etat décide de vendre ce bien immobilier, un bâtiment de 325 m² sur un terrain de 4 200 m².

Un site classé du littoral

Situé au coeur de l’agglomération et en bordure du centre-bourg de Saint‑Palais‑sur‑Mer, le site dispose d’un environnement naturel majestueux, à l’entrée de l’estuaire de la Gironde et face au phare de Cordouan. Par arrêté ministériel, le site fut classé le 28 août 1938.
Jean Zay, alors ministre de l'Education nationale et des Beaux-arts, classa la partie de la côte de la conche du Bureau à celle du Platin parmi les sites et monuments naturels de caractère artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque.

Soucieuse de la préservation de son patrimoine architectural, urbain et naturel, la CARA fait l'acquisition du bureau des douanes, en novembre 2007, pour un montant de 1,25 millions d'euros.

En mars 2012, les élus communautaires valident la transformation de la Maison des Douanes en lieu culturel dédié à l’art et au patrimoine.

A l’issue d’un concours, le jury de sélection attribue en octobre 2012 la mission de maîtrise d’œuvre à l’agence d’architectes du patrimoine Arc&Sitesbasée à Bordeaux. La Commission départementale des sites, perspectives et paysages rend un avis favorable sur le permis de construire en juin 2013, suite au rapport très élogieux de l’ABF (architecte des bâtiments de France).

Les travaux débutent en novembre 2015...

 

 

Une réalisation architecturale respectueuse et contemporaine

Le préservation du bâtiment et de son environnement

Enduit à la chaux, pierre locale, béton blanc… Après quinze mois de travaux, la Maison des Douanes offre un nouveau visage, dont toutes les couleurs ont été empruntées à celles du littoral environnant.

Pour agrandir et faciliter le fonctionnement du nouveau site, Arc&Sites a alors imaginé une extension qui émerge du terrain comme un rocher. A l’intérieur, de grandes salles d’exposition et de détente offrent des vues cadrées sur l’horizon. Un salon de thé permet d’y apprécier le spectacle sans cesse renouvelé de l’océan, en fonction des heures de la journée ou des saisons. Ouvert à tous les promeneurs, un belvédère a été aménagé sur le toit de l’extension, d’où le regard embrasse le plus vaste estuaire d’Europe, du Verdon à la pointe de Vallières.

Aucune modification n’a ainsi été apportée à la forme extérieure de l’ancien bureau douanier, dont la silhouette sobre et emblématique, visible depuis l’estuaire, a été conservée.

Dans le bâtiment principal, un espace d’interprétation "le bureau" permet de découvrir l’histoire du site de l’estuaire et prolonge le parcours scénographique du sentier.

Les petites pièces cloisonnées ont également cédé la place à un vaste espace conçu comme un prolongement du sentier des douaniers, avec ses passerelles et ses vues plongeantes. Une coursive s’élance au-dessus du vide vers un poste d’observation créé juste en face du phare de Cordouan. Accroché sur un socle minéral de béton blanc, un escalier métallique relie les deux niveaux de la galerie d’art consacrée aux expositions temporaires et aux artistes en résidence. Dans le prolongement de l’escalier, une faille invite le visiteur à traverser le mur ancien pour découvrir l’extension contemporaine. Dans cette grotte lumineuse qui rappelle l’habitat troglodytique des falaises de Gironde, les murs semblent avoir gardé la mémoire du temps : le regard et la main y sont aimantés par les motifs végétaux et aquatiques sculptés par l’artiste Odile Pelier.

De salle en salle, les créations artistiques se mêlent ainsi aux ouvertures sur l’océan, dans un vertige de sensations visuelles.

Liste des intervenants dans la réalisation

La Maison des Douanes est inaugurée le 13 juin 2017, elle accueille le public à partir du 1er juillet avec l'expostion des œuvres du sculpteur Jephan de Villiers...

 

LA MAISON DES DOUANES

46, rue de l’océan 17420 Saint‑Palais‑sur‑Mer
Situer sur le plan

INFORMATIONS UTILES

De Pâques à la Toussaint

  • tous les jours 10h-17h
  • fermé le mardi hors vacances scolaires

Juillet - Août

  • tous les jours 11h-19h

Tarif unique : 2 € (moins de 16 ans : gratuit)

Accès libre au jardin et au belvédère.

Dépliant (4 pages ~ 3 Mo)