Pourquoi un port en ville ?

Situer sur le plan

Port mixte, le chenal de l’Atelier constitue une authentique zone d’activité artisanale, touristique et portuaire.
La commune de La Tremblade, alors concessionnaire du Département, a développé un projet d’extension vers le centre‑bourg : il s’agit de prolonger le chenal vers la ville par la création d’un bassin sur l'actuelle place Faure Marchand.

L'objectif :

  • libérer des espaces sur le chenal de l’Atelier
  • créer un bassin d’accueil d’environ 115 places
  • faire entrer le port dans la ville et ainsi créer une dynamique économique
  • créer des équipements et des installations dédiés aux usagers du port.

Le projet

Création d'un bassin et reprofilage d’une partie du chenal avec la création d'une porte écluse lui permettant de rester en eau.

Création d’une capitainerie, siège du syndicat mixte des ports de l’estuaire de la Seudre qui occupera l’ancienne gare.


© J.P. Renaudie-Balloïde

Création d'une cale de mise à l'eau.

Quai d'honneur. Aménagement de la place Faure-Marchand en espace piétonnier.

  1. Création d'un bassin et reprofilage d’une partie du chenal avec la création d'une porte écluse lui permettant de rester en eau.
  2. Création d’une capitainerie, siège du syndicat mixte des ports de l’estuaire de la Seudre qui occupera l’ancienne gare.
  3. Création d'une cale de mise à l'eau.
  4. Quai d'honneur. Aménagement de la place Faure-Marchand en espace piétonnier.

Portage du projet et gestion de l’équipement

  • Maîtrise d’ouvrage : Communauté d’Agglomération Royan Atlantique déléguée à la SEMDAS
  • Maître d’oeuvre : bureau d’études ARTELIA
  • Portage financier CARA/Département
  • Gestionnaire de l’équipement : Syndicat Mixte portuaire
  • Maître d’ouvrage des aménagements périphériques au bassin : commune de La Tremblade

Questions / réponses

Tout afficher | Tout replier  

Comment seront compensées les places de stationnement de la place Faure Marchand ?

Depuis plus de 10 ans, la commune a porté une politique d’acquisitions foncières en périphérie du projet de façon à anticiper la disparition d’une partie de la place Faure Marchand. Ainsi près de 300 nouvelles places de stationnement ont été créées.

 

Où s’installeront les commerçants non sédentaires les jours de marché ?

La ville travaille en parallèle sur un programme d’aménagement et de développement du quartier. D’ores et déjà, des solutions de déplacement des camelots sont prévues place du Temple, place Gambetta et sur le quai d’honneur de l’espace portuaire.

 

Est-ce qu’il y aura davantage de risque d’inondation ?

Le projet s’inscrit dans le respect des normes de protection consécutives à la tempête Xynthia. La porte écluse sera érigée à la norme "aléa long terme Xynthia + 60 cm", permettant une gestion plus efficace des flux et l’anticipation des épisodes potentiels de submersion .

 

Quand commenceront les travaux et quand s’achèveront-ils ?

Les travaux devraient démarrer en septembre/octobre 2019. Avec une livraison prévue en 2022 pour tenir compte des périodes estivales et des éventuels aléas.

 

Combien va coûter le projet et comment sera-t-il financé ?

Le coût estimatif du projet est de 11,5 millions € TTC. Le financement sera porté par la CARA et le Département 17 indépendamment des participations éventuelles de la Région et de l’Europe.

Le budget communal ne sera pas impacté.

 

De quoi sont composées les structures verticales et horizontales du bassin ?
Quelle est la cote altimétrique de la porte écluse, celle du palier du Café de la Gare et celle de La Belle Époque ?

Les points techniques auxquels il est fait référence seront connus et communicables dès la notification des marchés publics de travaux.
A ce jour, le maître d’œuvre finalise le dossier de consultation des entreprises qui permettra aux sociétés de répondre au cahier des charges fixé.
Au regard des règles de la commande publique, il est impossible de répondre spécifiquement pour raison de confidentialité tant que la consultation des entreprises n’est pas clôturée.

 

Où seront situées les installations de chantier et de base vie ?
Quel est le tracé et la nature des voies d’accès aux travaux depuis un cheminement public emprunté par les camions et engins ?
Où sont prévus les réemplois et stockages de déblais des travaux ?

Les questions relevant de la sécurité interne et externe au chantier, seront traitées avec le coordonnateur sécurité (CSPS) dans le cadre de la mission prescrite réglementairement. (Pour ce type d’opération en phase "conception et réalisation").
Ces informations seront communiquées au public à l’issue de la phase de sélection des entreprises.

 

Quel est le plan de circulation provisoire des citoyens induit par les travaux ?

Les points concernant la circulation externe du chantier seront coordonnés avec la commune puisque relevant des pouvoirs de police du maire.
Ces informations seront communiquées au public à l’issue de la phase de sélection des entreprises.

 

Quel est le phasage précis des travaux ?
Existe-t-il un planning de réalisation ?

Ce type d’opération est soumis à une procédure obligatoire de "déclarations préalables" adressées par la maîtrise d’ouvrage aux services concernés : inspection du travail, Carsat, Direccte, OPPBTP, Cramco (organismes professionnels de prévention du bâtiment). L’ensemble des points soulevés feront l’objet d’une information générale lors de la deuxième réunion d’information sur le projet, le lundi 24 juin 2019.

Sur le plan temporel et à court terme, il est rappelé :

  • consultation des entreprises de mai à juin 2019
  • sélection des entreprises d’infrastructures : fin juin 2019
  • études d’exécution, phase de préparation du chantier : juillet/août et première quinzaine de septembre 2019
  • démarrage des travaux mi-septembre 2019.

 

Un aval d’une commission préfectorale de plus de 10 ans est-il encore valable sachant que le projet a évolué dans son contenu et que le contexte de la commune a changé en terme de population, endettement, besoin d’infrastructure, etc.

Il ne s’agit pas de l’aval d’une commission préfectorale mais d’un arrêté préfectoral portant autorisation au titre de l’article L214-3 du Code de l’environnement concernant l’extension et l’aménagement du port-chenal de La Tremblade et la création d’une station de traitement des eaux pluviales du centre‑ville.
D’autre part, le projet est identique et totalement conforme aux termes de l’arrêté.

 

La porte-écluse : est-il envisagé comme à Meschers lors de sa fermeture un passage pour les piétons ?

Un passage pour piétons est envisagé lorsque la porte sera fermée.

 

Verrons-nous revenir le terminus du Train des Mouettes dans ce nouvel aménagement c’est-à-dire à l’ancienne gare ?

L’arrivée du Train des Mouettes est envisagée à l’ancienne gare. Une réflexion est engagée pour ce faire avec le conseil départemental de Charente‑Maritime et l’association gérante du Train des Mouettes.

 

J'aimerais savoir s’il existe déjà une liste d'attente pour le nouveau port de La Tremblade et avoir également les tarifs s’ils sont connus car je suis très intéressé pour y mettre un bateau moteur.

La liste d'attente pour les inscriptions concernant le bassin à flots n’est pas encore ouverte ; il est trop tôt puisque l'ouvrage sera livré en 2022. Cette liste sera ouverte au démarrage des travaux (automne/hiver 2019‑2020). Une Information sera réalisée par affichage au syndicat mixte des ports de l’estuaire de la Seudre et par voie de presse. Les tarifs ne sont pas connus et ne le seront que pour 2022 (décision fin 2021).

 

Pourriez-vous attirer l’attention des élus et des concepteurs sur l’intérêt de mettre une bonne passerelle sur l’écluse quand elle est fermée, permettant aux piétons et cyclistes (penser à eux, quitte à ce qu’ils passent pied à terre) d’aller de la Grève à La Tremblade par derrière (jeu de boules) et d’aller sur la Grève sans faire tout le tour du port ? Surement utile aussi aux restaurateurs de la Grève, aux Coureauleurs et aux voyageurs du Train des Mouettes.

Une passerelle est prévue sur la porte écluse dès sa fermeture pour permettre un passage des piétons et des cyclistes à pied, vélo à la main ; les élus et les concepteurs ont intégré cet équipement dès le programme d’opération.

 

La cale sera sans doute équipée d'une station de carénage aux nouvelles normes. Elle pourra recevoir des bateaux jusqu'à quelle taille ? Il y aura certainement une grue et/ou un Roulev', pour quel poids de bateau ?

Le moyen de sortie de l'eau des navires n'est pas encore déterminé avec précision. Il est à l'étude. Il pourrait s'agir d'un chariot de levage/transport à sangles pour des navires de 8 à 10 T (sauf exception, c'est la masse maxi des navires dans le chenal). Mais nous étudions la possibilité de sortir des navires plus lourds (navires de pêche à l'année dans le port) avec le même type de moyen, et les contraintes techniques et financières que cette augmentation de capacité pourrait avoir.

 

En 2010, une commission mixte (élus, techniciens) avait été créée, puis dissoute, comment les élus trembladais qui souhaitent participer au projet pourront s'impliquer ? (D’une façon plus active qu’en votant les délibérations nécessaires)

Il appartient à la commune de décider de l’opportunité de réactiver une commission de ce type. Néanmoins, pour la bonne information de tous, il est d’ores et déjà prévu les points réguliers avec tous les acteurs du projet, associant bien entendu les élus municipaux.

 

Pour plus d'informations :
vous pouvez nous contacter à cette adresse mail dédiée au projet du port
portlatremblade@agglo-royan.fr

Dates clés du projet


 2008 - La délivrance de l’arrêté préfectoral favorable au projet
Après concertation préalable, étude d’impact, enquête publique, déclaration de projet et révision du PLU, le projet a fait l’objet d’un arrêté toujours en vigueur.


 2009 / 2010 - Le démarrage des travaux

  • Dévoiement des réseaux
  • Station de lagunage
  • Acquisitions foncières

 2010 / 2016 - Un contexte instable

  • Crise économique internationale
  • Loi NOTRe
  • Tempête Xynthia

 2017 / 2018 - La mise en œuvre de la loi NOTRe

  • Transfert de la compétence sur les zones d’activité (…) portuaire à la CARA
  • Création du syndicat mixte des ports de la Seudre
  • Transfert du projet de la ville à la CARA

 2018

Engagement du projet par la CARA et le Département 17.


 2019

Février à fin mars

Lundi 11 mars : réunion publique d’information

  • Reprise et études de conception/Phase "PRO" (projet)
  • Elaboration du dossier de consultation des entreprises

Avril à fin juin

  • Consultation des entreprises
  • Appel d'offres ouvert
  • Approbation des marchés, mise au point...

Juillet à mi-septembre

  • Ordre de service de démarrage des études d'exécution
  • Préparation de chantier

Fin septembre

  • Démarrage des travaux d'infrastructures

DOCUMENTS UTILES

Réunion publique du 11 mars 2019

PARTENAIRES