Les installations photovoltaïques

Les installations | Production journalière | Fonctionnement | Composition & recyclage | Accompagnement | Informations

Les objectifs de la région Nouvelle‑Aquitaine sont de réduire la dépendance du territoire régional aux énergies fissiles et fossiles et répondre ainsi aux enjeux en matière de soutien au développement économique et développement solidaire des territoires. Pour cela il faut développer le mix énergétique en soutenant les installations de production d’énergie renouvelable avec pour cible 32 % d’Energies Renouvelables (EnR) dans la consommation d’énergie finale d’ici 2030.

Sensible à ces enjeux, la CARA a adopté en septembre 2017, la mise œuvre d’un programme d’actions "Territoire à Energie Positive" qui fixe à couvrir nos besoins en énergie par des énergies renouvelables locales à horizon 2050.

Les installations sur le patrimoine de la CARA


Atelier relais de Cozes, atelier relais de La Tremblade, centre technique de Saint‑Sulpice‑de‑Royan

Les données de l'installation

Les trois bâtiments Puissance installée Surface Typologie d'installation Mise en service
Atelier relais de Cozes
Localiser

 

35 kWc 235 m² vente totale
en savoir +
24/10/2016
Atelier relais de La Tremblade
Localiser
75 kWc 483 m² vente totale
en savoir +
01/02/2017
Centre technique de Saint‑Sulpice-de‑Royan
Localiser
35 kWc 235 m² auto­consommation et vente du surplus
en savoir +
24/10/2016

La surveillance de la production des installations de la CARA est assurée par des solutions de monitorage. Elle permet de renforcer la sureté de fonctionnement et de limiter les éventuelles pertes de production.

Production journalière des trois installations

Afficher sur le site du CRER

La production journalière par bâtiment

Le principe de fonctionnement

L’énergie solaire est facilement valorisable et disponible. Certains matériaux semi‑conducteurs comme le silicium, disponible en grande quantité, possèdent la propriété de générer de l’électricité quand ils reçoivent la lumière du soleil : c’est l’effet photovoltaïque.
Les photons de la lumière du soleil transfèrent leur énergie aux électrons du matériau semi‑conducteur. Ceux‑ci se mettent en mouvement et créent un courant électrique collecté par une grille métallique très fine. Sans pièce mécanique, sans bruit, sans production d’émissions polluantes, les cellules photovoltaïques convertissent directement l’énergie solaire en électricité.

Plusieurs technologies de panneaux photovoltaïques

Les technologies cristallines utilisent des cellules peu épaisse, connectées et encapsulées sous un verre protecteur. Les modules utilisant cette technologie couvrent 85 % du marché mondial.
D’une durée de vie d’au moins 25 ans, ils sont de deux types :

  • les modules "silicium polycristallin" les plus courants, d’un rendement de conversion d’environ 13 à 15 % ;
  • les modules "silicium monocristallin" plus chers, d’un rendement de conversion plus élevé, de 18 %.

Les technologies "couches minces" sont composées d’un ou plusieurs matériaux déposés sur un support (verre, acier inoxydable, matière plastique…). Les modules de type "silicium amorphe" relèvent de cette technologie. Leur rendement de conversion se situe entre 6 et 9 %, mais leur bas cout peut être intéressant pour des surfaces importantes.
Un onduleur est ensuite installé pour transformer ce courant continu produit en courant alternatif identique à celui du réseau. Il coupe également le courant venant de l’installation si le réseau est mis hors tension.

Composition & recyclage

Un panneau solaire est composé à 75 % de verre, matière recyclable à l’infini, comme l’aluminium, qui habille le cadre. Le silicium (présent dans le sable) et les autres conducteurs électriques comme le cuivre et l’argent peuvent être séparés mécaniquement et chimiquement, puis fondus et réutilisés. On estime en moyenne entre 1 et 3 ans pour qu’une installation photovoltaïque en France produise autant d’énergie qu’il a été nécessaire pour sa fabrication. De plus, la majorité des fabricants garantissent au moins de 80 % de la puissance de départ après 25 ans pour une durée de vie d’une trentaine d’années.

Agrandir l'illustration (1 page ~ 3,5 Mo)

Un accompagnement technique pour les communes et les ZAE

Les collectivités du territoire et les porteurs de projets des Zones d’Activités Economiques (ZAE) sont accompagnés techniquement via des études de potentiel photovoltaïque réalisées par une équipe projet : CARA / Centre Régional des Energies Renouvelables (CRER).

Ces études gratuites visent à fixer les enjeux techniques, financiers et environnementaux des projets photovoltaïques. Elles sont essentielles pour la prise de décision, elles permettent d’identifier et hiérarchiser le potentiel photovoltaïque sur un bâtiment et de vérifier la faisabilité technique.

  • La toiture doit offrir un espace suffisant pour l’implantation des modules avec l’orientation et l’inclinaison souhaitées.
  • La charpente doit être adaptée au système d’intégration et supporter la charge des capteurs.
  • L’absence d’ombrage pouvant perturber le fonctionnement optimal du système doit être également vérifiée.

LIENS UTILES

Centre Régional des Energies Renouvelables
crer-info.solarlog-portal.fr


Collecte et recyclage des panneaux photovoltaïques
www.pvcycle.fr

Pôle aménagement durable et mobilité
Service territoire durable
Conseiller énergie
Contact : Sébastien Auriac
Tél. : 05 46 22 19 37

infoenergie@agglo-royan.fr